Crash-test d’un cordage

Test de rupture d’un cordage Lancelin en Dyneema.
Plus la tension monte dans le cordage, plus le son devient métallique.
Avec la tension les fibres en Dyneema s’échauffent jusqu’à fondre ce qui engendre la rupture du cordage à plus de 6 tonnes.

La diminution de l’épissure engendre un point dur appelé point de tangence ou point de compression. Ce point « dur » récupère toute l’énergie déployée lors de l’essai de rupture et cumul force et friction ce qui engendre une montée de température… le diamètre ici testé est un 08mm Dyneema RSK78

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s