Y viva la Catalone !

C’est le 8 août, pour mon anniversaire, que nous avons quitté Port Camargue et entamé notre voyage. Objectif : Barcelone. Nous partons vers 6 h du matin. Le temps est calme la mer plate, mais un fort coup de vent est annoncé pour le lendemain, alors pas question de trainer dans le golfe du Lion.

barcelone1

Tout se passe bien pour cette première navigation, mais évidemment aucun de nous deux n’avait pensé à prendre un anti mal de mer et l’on n’y coupe pas : en début d’après-midi les enfants commencent à être nauséeux… Nous ça allait à peu près, mais après quelques heures tombe le gros coup de fatigue caractéristique ! Mon lot de consolation : c’est la fête que m’ont fait les dauphins à deux reprises en fin de journée en passant le Cap Creus ! Ça, plus le coucher du soleil… ça valait bien quelques nausées !

Nous faisons une première escale juste après le fameux Cap Creus que nous connaissons déjà bien pour y avoir été bloqués plusieurs jours par un coup de Tramontane il y a deux ans. Rebelote avec Lolito : si la nuit au mouillage non loin de Port-Lligat se passe idéalement, au réveil le vent forcit, forcit, forcit ! Le coup de vent est là, nous obligeant à arrêter (déjà) notre progression vers la Catalogne. Mais bon, nous avons quitté la France… Viva Espana !!

photololitoQuitte à être bloqué, autant faire nos mondanités… Matthieu, Cathy et leurs enfants en vacances de l’autre côté du cap, nous rejoignent par la route pour le déjeuner.
Je passe les détails techniques (ancre qui dérape, etc.) mais si nous nous étions bloqués dans le mouillage, nos invités ont été bloqués à notre bord pour notre plus grand bonheur !

Après deux jours de refuge entre les mouillages du cap et Cadaquès, nous repartons enfin vers la capitale catalane. Il nous faut – avec une escale – deux jours de navigation pour la rallier. Nous décidons d‘y aller mollo pour que les enfants en profitent aussi. Mouillage et baignade entre midi et deux, puis escale à San Feliu de Guixols pour une fin d’après-midi à la plage.

codeDSamedi 13 août, 7 h du matin. Nous quittons la marina méga luxe (et hors de prix) pour Barcelone. Au programme pour la navigation : pétole ! Pour un voilier, nous marchons décidément beaucoup au moteur, mais on avance ! À la moindre brise, nous coupons ce moyen de propulsion bruyant et malodorant pour dérouler notre magnifique et immense code D jaune fluo. C’est top !

Vers 15 h, nous arrivons à Port Forum, une des marinas de Barcelone. À nous les tapas de la capitale catalane ! Retrouvailles avec mes parents, et abandon du navire pour le confort d’un bel appartement en plein centre-ville. Merci Milette ! Fondation Miro, Tapiés, Musée graciamaritime, parc Guel, Sagrada Familia et quartier Gracia haut en couleur pour les fêtes du 15 août… on découvre la ville sous toutes ses facettes ou presque.

Bon, nous restons des plaisanciers avec leurs soucis bien à eux, alors entre deux visites, il faut s’occuper de la vanne des toilettes (flambant neuve !) qui a cassée nette quelques jours auparavant et qui nous oblige à ressortir le voilier de l’eau après avoir tenté toute sorte de solutions alternatives… au final la règle est respectée : qu’est-ce qu’il y a de plus ch*** à bord d’un voilier ? Les WC !

Bref, on râle, on raque et on regarde vers le large, vers les Baléares, notre prochaine escale !

Publicités

Une réflexion sur “Y viva la Catalone !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s