L’école en bateau

« Le plus beau métier du monde » qu’ils disent… La seule certitude est qu’il faut — pour endosser la posture de maîtresse d’école — une énorme dose d’énergie, des idées à la pelle et une tonne de patience. Quand en plus la salle de classe qui fait aussi office de cours de récré, cuisine, salon et séjour fait 4 m² on vous laisse imaginer l’ambiance qui règne sur Lolito.

dscf5393

Rajoutez à cela, que je suis la mère de mes élèves, ce qui évidemment n’arrange rien ! Bref, il y a six mois nous avons décidé de ne pas faire école avec le CNED, mais de glaner avant de partir auprès des maîtresses des enfants des conseils avisés et surtout d’exploiter au maximum les compétences d’une experte en la matière : Cathy, ma jolie-soeurette et néanmoins institutrice. Du coup, on peut dire que je suis hyper équipée concernant le programme, la pédagogie et les méthodes à employer pour inculquer un peu de savoir à ma progéniture… Évidemment, ce n’est pas si simple.

Comment expliquer de mille façons différentes et ludiques des notions qui semblent évidentes tout en gardant son calme si ça ne marche pas ?! Comment créer

dscf5398

Recherche de mots dans le dictionnaire pendant les nav’ !

la dynamique de groupe indispensable quand on est trois autour de la table, maîtresse comprise ? En classe « normale » j’imagine qu’il y a comme une surexcitation devant une nouvelle notion, alors qu’ici, parfois (pas toujours, heureusement !), ma leçon est accueillie avec une passivité ou un mutisme qui pourrait me déstabiliser…
Mais je tiens bon ! Je prends un peu de recule et en fin de compte j’arrive à inventer un jeu de cartes pour que Line apprenne les compléments de 10, je plastifie (en pensant à ma copine Julie !) à tout va notamment un alphabet pour Milo avec les différents types d’écritures (script/attaché/majuscule/minuscule) et je pioche sur le bateau tout objet susceptible

dscf5552

La salle de classe !

d’avoir des vertus pédagogiques… Le must ? Nos trophées de pêche (les queues coupées et séchées des maquereaux et autres bonites) que Milo a dû ordonner par taille croissante et décroissante ! Quant à l’ardoise Veleda, elle est devenue ma meilleure alliée. Une autre petite difficulté est de s’occuper des deux enfants en même temps ! Quand je dois expliquer à Line ce qu’est un verbe et comment on le reconnaît dans la phrase, je ne peux pas m’occuper de Milo qui doit de son côté identifier le son [a] dans différents mots…

dsc_4374

Etude d’une maquette

Dure dure de faire le grand écart entre le CE1 et la grande section de maternelle !

Ça fait maintenant un bon mois et demi que nous avons commencé l’école et déjà j’ai réajusté certaines choses. Très vite, nous avons décidé de mettre en place des horaires stricts : il y a désormais une sonnerie pour le début de l’école, une autre pour la récréation et une dernière pour la fin de la classe. Gare aux retardataires, car nous avons un tableau des malus ! Chaque temps de travail dure 45 minutes. L’école se résume donc tous les jours à un peu moins de 2 heures, récré comprise. Tous les jours, car il a vite été décidé de supprimer les weekends. Sur Lolito, c’est donc école non-stop sauf pendant les navigations où nous avons un programme allégé. Line et Milo enrichissent alors leur carnet de vocabulaire en cherchant des mots dans le dictionnaire, révisent des notions, lisent ou regardent des vidéos pédagogiques.

dsc_3896

Science nat’ dans un cabinet de curiosité

Il y a enfin toutes les façons détournées de faire école lors de nos escales qui sont autant de « sorties scolaires ». J’essaie toujours de concrétiser pendant nos visites les notions vues pendant l’école : étudier les formes géométriques, faire de la géographie, étudier des plans de châteaux ou de villes, ou encore pratiquer l’espagnol. (Pour l’instant, nous avons mis l’anglais de côté… on le pratiquera aux Antilles !) Milo sait maintenant commander tout seul une bouteille d’eau quant à Line elle demande systématiquement l’addition… Son rituel !

Bref, on fait beaucoup de mise en pratique et sans être évident tous les jours, il faut bien avouer que c’est un vrai bonheur de voir ses enfants avancer, assimiler, comprendre et grandir un peu plus tous les jours.

Publicités

2 réflexions sur “L’école en bateau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s