Le nouveau-monde

Grenadines ? OK ! Martinique ? OK ! Dominique ? OK ! Guadeloupe ? En cours !! C’est à coup de sauts de puce que nous explorons les petites Antilles. Des navigations courtes, souvent houleuses et contre le vent. Bref, pas toujours le kiff pour l’équipage, mais l’épreuve est de courte durée et la promesse de nouvelles découvertes est une motivation suffisante !

dbi_8439

Que nos arrivées dans les îles soient saluées par des cocotiers au garde à vous ou par des mornes majestueux, rares sont les mouillages auxquels on ne s’attache pas. L’arrivée par la mer suscite toujours ce sentiment de nouveaux explorateurs ! Bon, depuis 1492 les marins à avoir foulé ces plages se comptent par milliers, n’empêche que pour nous c’est une première et on a vite fait de faire abstraction des autres voiliers au mouillage. Alors, lorsque notre annexe s’échoue sur la plage et que nous foulons du pied une nouvelle île, on se prend à s’imaginer dans le rôle de Christophe Colomb ou Gérard Depardieu… (La bande-son de Vangelis en moins… heureusement !)

dscf6557Bref, en premier plan du sable clair surplombé par les palmes des cocotiers et les branches de quelques mancenilliers et autres espèces tropicales ; en second plan, des mornes (montagnes) difficilement pénétrables voilà l’esquisse des paysages rencontrés. De là, il est aisé de deviner nos activités dans les îles : balades en forêts tropicales ou baignades dans des eaux translucides avec à chaque fois de belles rencontres animales. Alors, vous êtes plutôt randonnée ou snorkeling ?
dbi_7571Côté mer, nous cherchons encore la perle, car avons-le les coraux ne sont pas toujours en pleine forme ici. Pour autant, les rencontres sont là : tortues, carangues et langoustes aux Tobagos (un lagon des Grenadines), re-tortues, re-langoustes, baracoudas et requin-citron à Petite-Terre en Guadeloupe. Ça envoie du bois, et ça laisse de très belles images dans nos têtes. Mais on attend beaucoup d’une plongée programmée dans la réserve Cousteau sous le vent de la Guadeloupe. On vous racontera.
Côté terre, c’est en Dominique que nous avons étrenné nos chaussures de marche ! Une belle balade de 4 heures dans le nord de l’île à s’enfoncer dans les ravines avant de remonter les pentes parfois abruptes des mornes cherchant du regard sous les frondaisons pamplemousses, oranges, régimes de bananes et cabosses de cacao colorés… Une réussite même si les bananes n’étaient pas suffisamment mûres.

dbi_8192

La troupe et les oranges fraichement cueillies !

Dommage, on s’est rattrapé sur les oranges juteuses à souhait ! Une chouette balade au cœur de la forêt tropicale avec tous les clichés attendus : lianes géantes, arbres aux troncs disproportionnés, serpents, iguanes, crabes de cocotier et bernard-l’ermite, mais aussi quelques pluies diluviennes ! Heureusement, tel de véritables Robinson nous voici tous à l’abri continuant notre marche sous des feuilles de bananier… Encore un cliché, mais c’est tellement chic. Une belle marche avec des enfants ultras motivés. La recette ? L’émulation du groupe ! Car depuis notre départ de Martinique nous sommes rarement seuls. Pour dbi_8211l’occasion, nous étions avec Archipell (que nous n’allons quasiment plus quitter jusqu’en Bretagne) et Elora (en partance pour un tour sans retour vers le Pacific…). Au total : 8 enfants de 3 à 12 ans et 6 adultes dans la fleur de l’âge. Imaginé l’ambiance côté enfants et parents tant en forêt, qu’à la plage ou à l’apéro !
Une ambiance d’autant plus festive, qu’au mouillage à Portsmouth en Dominique nous étions à couple. À couple ? En couple ? Pas de quiproquos, il s’agit simplement d’un mode d’amarrage de nos bateaux : comprenez qu’au lieu d’être mouillé chacun sur nos ancres nous étions accrochés l’un à l’autre permettant ainsi à tous — adultes comme enfants — de passer d’un bateau à l’autre en enjambant simplement les filières. Pratique pour coucher les enfants et continuer la soirée entre adultes autour d’un des principaux sujets

dbi_8381

Champs de canne à sucre : l’or du nouveau monde !

de conversation du moment : à quel rhum se fier (blanc ? paille ? ambré ? vieux ? 40°, 50°, 55°, 59° ? En planteur ? En ti’punch ? Avec ou sans maracuja ?) et à quelles habitations (Clément, Favorite, JM, Saint-Etienne, Damoiseau, Père Labat, Mountgay… On en oublie !). Pas d’inquiétude nous ne ramènerons que les meilleurs bouteilles pour des dégustations à l’aveugle à la maison.. les copains, prenez dates !

Publicités

Une réflexion sur “Le nouveau-monde

  1. Oh joie de se dire que quelque part sur la planète, entre deux eaux turquoises, les principaux sujets de conversation du moment sont la couleur et la chaleur du rhum !
    Trop cool les nouvelles photos et de savoir que tout roule (enfin, flotte quoi).
    Santé !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s