L’AIS, qu’est-ce que c’est ?

Nous sommes actuellement au milieu de l’Atlantique ! C’est donc un post programmé, une publication automatique, tout comme le système dont je vais vous parler : l’AIS. C’est un système électronique qui diffuse automatiquement via les ondes VHF l’identité, la route et la vitesse d’un navire à tous les autres pour limiter les collisions. Sur Lolito c’est une aide précieuse pour voir et être vu. En plus ça permet aux amis et à la famille de nous suivre à la trace sur internet

AIS_MA-500TR

Transpondeur AIS. Chaque triangle sur la cible représente un navire, son nom, son cap, etc.

Ça veut dire quoi AIS ?
Automatic Identification Système. C’est un système d’identification des navires conçu par le Suédois Häkan Lans dans les années 90 et développé sous l’autorité de l’Organisation maritime internationale.

Ça sert à quoi ?
En transmettant automatiquement en tant réel notre position, notre route et notre vitesse, l’AIS améliore la sécurité des zones où le trafic maritime est de plus en plus dense. Chaque navire, mais aussi les autorités de régulation (CROSS) peuvent suivre sur écran en tant réel le trafic et mettre en évidence d’éventuelle route de collision.

C’est obligatoire ?
Oui et non. Depuis 2004, le système est obligatoire sur les navires de commerce de plus de quinze mètres Lire la suite

Publicités

Une jumelle, qu’est-ce que c’est ?

Sur Lolito, c’est une optique qui passe de main en main, des moussaillons au capitaine et qui sert autant à sécuriser notre navigation qu’à nous divertir en observant de loin les calas de Minorque, les grottes de Majorque et les autres bateaux que nous croisons ! La notre est digne d’un destroyer ! Line l’adore « on dirait que c’est tout près, mais en fait c’est loin… »

dsc_1244

Line en veille attentive avec nours jumelles Steiner 

À quoi sert-elle ?
À tout ! La veille du plan d’eau, à la préparation d’une arrivée (en mer, on parle d’atterrissage) dans un port ou un mouillage, à l’observation de la faune, d’un autre bateau, mais aussi à celle des risées par petit temps ! Parfois dotée d’un compas comme pour la nôtre, elle permet de relever un cap.

Est-elle obligatoire ?
Non, plus depuis 2005, mais sa présence reste vivement conseillée.

Comment choisir sa jumelle marine ?
Une étanchéité à toute épreuve pour éviter d’avoir de la buée à l’intérieur de l’optique, l’intégration d’un compas de relèvement et un grossissement « raisonnable », car on est pas toujours très stable sur le pont d’un voilier.

Lire la suite

Un pilote, qu’est-ce que c’est ?

C’est un équipier supplémentaire qui tient la barre du navire quand on manoeuvre, bricole, dort, joue, lit, cuisine, ou qu’on ramène le plus gros poisson de la mer au bout de la ligne ! Sur Lolito, c’est lui qui tient la barre près de 90 %  du temps, c’est pourquoi il faut vraiment qu’il assure. Pour l’instant il n’a pas de petit nom, mais ça ne devrait pas tarder !

Multigraphic_nke

Interface sur pilote NKE. On modifie le cap en appuyant sur les touche 1 ou 10 (degres) rouge ou verte (bâbord/tribord)

À quoi ça ressemble ?
C’est un ensemble composé d’un vérin, d’un calculateur, d’un écran, d’un compas et qui potentiellement relié à d’autres capteurs (GPS, girouette, loch, gyrocompas, etc.).

Est-ce utile ?
Ce n’est pas indispensable pour naviguer un après-midi, par beau-temps… Mais dès que la navigation s’éternise et que le temps fraichit, il se rend indispensable. Qui a navigué un jour avec un pilote naviguera toujours avec un pilote. En tout cas, il en prend le risque tant cela est confortable pour manoeuvrer, lire un magazine ou prendre l’apéritif.

Lire la suite

On n’est pas parti !

… Mais on y est presque ! On ne va pas reproduire ici l’intégralité de notre « todolist », mais tous les jours nous rayons une dizaine de points immédiatement remplacés par une nouvelle liste de choses à faire !

Damien

En toute honnêteté, nous ne résoudrons pas en intégralité la liste des milliers de trucs à faire avant de partir. Alors, pourquoi attendre ? Parce qu’il y a certains travaux essentiels à réaliser qu’il a fallu confier à des professionnels par exemple raccourcir l’étai – ce bête câble qui tient le mât tout droit sur le pont – de 4 cm (!!) merci Sylvain, ou bien installer le pilote automatique digne du parcours transocéanique que nous allons effectuer, d’ailleurs je poste dans la foulée un sujet sur cet équipier indispensable sur un voilier, ou encore brancher nos panneaux solaires et tout ce qu’il faut pour produire nous-même notre énergie.

Alors qu’est-ce qu’on fait de nos journées à Lire la suite

Un rêve en chantier…

C’est parti! Lolito a fait son entrée au Chantier Naval de Port Fréjus ou René-Pierre et son équipe aguerrie vont lui redonner une seconde jeunesse… 

Au programme, des prochaines semaines : Lire la suite