Sodade…

C’est un rendez-vous familial très très attendu par les enfants qui nous pousse à rallier Mindelo sur São Vicente. Si Mindelo n’est pas la capitale du Cap Vert, elle n’en reste pas moins la grande ville des îles nord de l’archipel. C’est aussi la ville de naissance et de mort de Césaria Evora, et c’est enfin l’unique marina de l’archipel, lieu de ralliement et de préparation pour tous les plaisanciers s’apprêtant à traverser l’Atlantique.

ouverture

Nous avons quitté sans regret São Nicolau et mis le cap sur Mindelo en prenant néanmoins le temps de mouiller en face de l’immense, magnifique et unique plage de sable clair de l’île inhabitée de Santa Luzia. Ça nous change des plages noires volcaniques, même si ces dernières ont indiscutablement notre préférence.

dsc_1918

Cherchez bien… nous sommes sur l’image !

Mouillage forain le temps du déj’ à quelques encablures de la plage et séance de natation pour se rendre à terre… Un effort récompensé par la satisfaction de se retrouver seul sur cette interminable langue de sable fin. Sommes-nous les premiers à accoster ? Venons-nous de découvrir une nouvelle terre ? Évidemment non, mais on a quand même cette très nette impression d’être les premiers… Lire la suite

Publicités

Rythme tropical

À tous ceux qui s’inquiètent ou s’impatientent : non, notre voyage ne s’est pas arrêté ; non, nous n’abandonnons pas la tenue du blog ; non, nous ne sommes pas passés en mode furtif pour échapper à l’actualité dans le monde. Seulement, le temps en voilier défile différemment et puis nous avons passé le tropique et touché les îles…

dsc_1669

Loin d’être encore « tropicalisé », nous nous adaptons doucement au rythme local – c’est une question de politesse (!) — enfin, quand bien même nous voudrions multiplier les billets sur le blog, il faut pour cela avoir une connexion Internet potable et ça, ce n’est pas toujours gagné ! Alors qu’avons-nous fait depuis notre départ de Lanzarote ? Nous avons navigué, tout simplement ! Parfois, contre le vent, parfois avec le vent pour nous, parfois dans la tempête, rarement par calme plat. Reprenons.
L’objectif était de rallier le Cap-Vert en partant de l’île de Fuerteventura aux Canaries. Une belle navigation d’une semaine poussée par les alizées, ces vents soufflant du nord-est. Évidemment, le jour J, ils n’étaient pas au rendez-vous et même franchement opposés à notre route vers le sud. Il a donc fallu attendre la bonne fenêtre météo pendant deux jours sur Gran Canaria avant de partir. Enfin, les alizées sont annoncées et le top départ est donné. Lolito devrait être poussé par 20 à 25 nœuds de vents vers l’archipel de Césaria Evora ! En réalité, nous serons catapultés vers l’archipel par des vents de 30 noeuds et plus. Plus clairement : on a eu du gros temps Lire la suite

On est tous Miró !

De Barcelone à Palma, nos escales nous entrainent sur les traces de Joan Miró. Déjà sensibilisé dans les musées parisiens à l’œuvre de l’artiste espagnol, il allait de soi que pouvoir — coup sur coup — apprécier la collection conservée dans sa ville natale (Barcelone) puis visiter son atelier de Palma de Majorque était une chance incroyable. En plus, Line et Milo apprécient… Du coup, on est au tóp !

img_20160914_142104

Nos proches comprendront, nous avons l’un et l’autre quelques prédispositions pour apprécier l’art contemporain. Ce n’est pas dans nos gênes, mais un peu quand même et puis Miró c’est plutôt accessible et facile à expliquer aux enfants. Il suffit de le citer (de mémoire) : « Enfant, je dessinais comme un adulte. Il m’a fallu toute une vie d’adulte pour réapprendre à dessiner comme un enfant. » L’esprit est là.

Bref, on aime. Et puis ça nous donne prétexte à notre première sortie scolaire !
Nous : « Les enfants, aujourd’hui, pas d’école ! »
Eux : « OUAAAAIIIIS !!!! »
Nous : À la place séance d’art plastique à la fondation Pilar y Joan Miró et interrogation ce soir sur la visite de Palma de Majorque ».

Eux : « … ??… »

img_20160914_141013Concrètement, ça ressemble à n’importe quelle visite touristique estivale, Lire la suite

Comme un air de Bretagne

Ria verdoyante, marinière et cidre de qualité, non, nous n’avons pas fait un bon spatiotemporel en Bretagne ! En revanche, nous avons bel et bien trouvé un pendant minorquin au joli petit mouillage breton.

dsc_3634

A l’ombre du Bimini (le parasol en quelque sorte !), en pleine verdure, avec un peu de cidre… 

Loin d’être secret, le mouillage en question semble même avoir été annexé par la Grande-Bretagne tant la langue de Shakespeare domine les conversions de l’unique bistrot du port. Port d’Addaia sur la côte nord de Minorque est pourtant en cette fin du mois d’août une escale charmante, déserte et d’un calme absolu Lire la suite

Y viva la Catalone !

C’est le 8 août, pour mon anniversaire, que nous avons quitté Port Camargue et entamé notre voyage. Objectif : Barcelone. Nous partons vers 6 h du matin. Le temps est calme la mer plate, mais un fort coup de vent est annoncé pour le lendemain, alors pas question de trainer dans le golfe du Lion.

barcelone1

Tout se passe bien pour cette première navigation, mais évidemment aucun de nous deux n’avait pensé à prendre un anti mal de mer et l’on n’y coupe pas : en début d’après-midi les enfants commencent à être nauséeux… Nous ça allait à peu près, mais après quelques heures tombe le gros coup de fatigue caractéristique ! Mon lot de consolation : c’est la fête que m’ont fait les dauphins à deux reprises en fin de journée en passant le Cap Creus ! Ça, plus le coucher du soleil… ça valait bien quelques nausées ! Lire la suite