Un rêve… à vendre !

Lolito, Feeling 416, cherche propriétaire pour courir de nouveaux océans. Un bon voilier qui aime le portant, le près, le travers, le mouillage et l’apéro ! Un croiseur rapide et confortable qui fit, durant une année, notre bonheur et notre fierté.

IMG_7640-2

Lolito sous voile ! Merci @Archipell !

 

 – Mise à jour 2018 : Lolito a désormais un nouveau capitaine et il vogue vers de nouveaux horizons, cap vers le Pacific ! Bon vent à lui et à son équipage –

Allez, je vous refais un historique rapide. Lolito est un Feeling 416 construit en 1991, mise à l’eau en janvier 1992 que nous avons acheté fin décembre 2015. De janvier à août 2016 nous l’avons rénové et préparé pour partir autour de l’Atlantique de Port-Camargue à Port-La-Forêt en Bretagne en passant par le Cap-Vert, les Antilles, Cuba, les Bermudes et les Açores. 

C’est un croiseur dit tout terrain grâce à une jolie carène (sa coque) de 12,26 m dessinée par un grand architecte de l’époque (Mr Harlé) qui lui permet d’aligner de belles moyennes en mer et de bien passer même lorsque elle est formée. En bref, un croiseur de haute mer rapide et confortable. Ceci n’est pas que de la théorie, nous l’avons testé : mistral hivernal, alizés soutenus ou mer formée, Lolito a toujours tenu son cap ! Notre record de vitesse ? 16,6 nœuds au surf entre les Canaries et le Cap-Vert ! Mais bon, sa vitesse de croisière SAM_4319est plutôt entre 7 et 8 nœuds. Attention, notre Feeling 416 est le modèle quillard : un bel appendice tout en plomb de 1,95 m qui en a vu passer de l’eau ! Car avant cette année en mer Lolito, sous un autre nom, avait déjà fait un aller-retour aux Antilles et un tour de méditerranée. Cependant, il manquait clairement de modernité dans ses équipements. Du coup, avant de partir nous avons lancé une opération rénovation en s’attaquant à tous les postes essentiels pour assurer le confort et la sécurité de notre famille au milieu de l’océan : moteur, gréement dormant (ce qui tient le mât !), gréement courant (ce qui tirent sur les voiles!), poulies, filières (ce qui nous empêchent de tomber à l’eau), vannes, électricité, électronique, protection contre le soleil (bimini) et les embruns (capote), mais aussi gazinière, plancha, rideau de hublot, etc. Bref, tout ou presque a été changé !

Voilà pour les travaux. Pour en savoir plus, vous pouvez lire les articles écris dans Voile Magazine qui racontent à la fois la rénovation de Lolito, mais aussi notre boucle atlantique et vous référer à la présentation de Lolito sur ce blog ainsi qu’à tous les documents d’origine du chantier. 

Diaporama de Lolito tel qu’il est aujourd’hui

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Mais un rêve, combien ça coûte ?
    Pour notre Feeling, il s’agit de 70 000 €
  • Et on a quoi pour ce prix là ?
    Un voilier tout équipé pour naviguer au grand large avec confort et sécurité.
    Un voilier autonome en énergie avec des panneaux solaires, mais également autonome en eau (400l) et en gazoil (300l). Un voilier qui n’a donc pas besoin de s’arrêter tous les quatre matins dans un port.
    Un voilier sûr avec deux pilotes automatiques, un système d’alerte d’homme à mer, un transpondeur AIS et une Balise EPIRB.

    Mais aussi beaucoup d’autres équipements listés dans l’historique des travaux de rénovation 2016-2017

    Un voilier pour partir en toute indépendance
    au bout du monde ou tout simplement le long de nos côtes. 

Si vous êtes convaincus que Lolito est LE voilier qu’il vous faut… vous pouvez prendre contact avec nous

 

Pour finir, voici le résultat d’une petite enquête réalisée auprès de l’équipage : « Qu’est-ce qui vous a vraiment plu à bord de Lolito ?»

DSC_2525Damien (coskipper) : « Le caillebotis du cockpit qui se transforme en une grande table pour de chouettes dîners en famille ou avec les copains »

Laure (coskipper) : « La couchette de quart avec sa toile antiroulis : une cabane naturelle pour les enfants et une bonne planque pour s’adonner à une p’tite sieste en mer »

DSC_2207Milo (mousse 6 ans) : « Le grand lit du carré » (…) une fois la table du carré abaissée. Véritable lieu de vie de la famille en navigation.

DBI_9580

Matthieu (équipier Cap-Vert – Martinique) : « Ma grande cabine double, même quand Line et Milo viennent me coller alors que je suis hors quart avec une grosse envie de dormir ! »

Damien : « La cuisine en U avec ses rangements, aussi pratique à la gîte que pour préparer l’apéro au mouillage avec son îlot central. »

Laure : « La lumière qui inonde le carré même quand il ne fait pas beau. »

IMG_7641Line (mousse 7 ans) : « Quand on va vite ! » … même sans être au taquet sur les réglages des voiles. La croisière facile on vous dit ! 😉

Francis (équipier Açores – Bretagne) :
« L’aménagement du cockpit, pratique et bien protégé avec son grand bimini ! Idéal sous la pluie. » (Damien : mais aussi sous le soleil des Antilles ! )

Laure : « La banquette en face du carré pour faire son quart à l’abri et au chaud, indispensable sur la transat retour ! »

DSC_2829

Lolito, près à partir vers de nouveau horizon !

Publicités

Un rêve en chantier…

C’est parti! Lolito a fait son entrée au Chantier Naval de Port Fréjus ou René-Pierre et son équipe aguerrie vont lui redonner une seconde jeunesse… 

Au programme, des prochaines semaines : Lire la suite

Lolito, un bon Feeling !

Après plus de vingt ans de carrière, le 416 conserve une étonnante jeunesse et reste une référence parmi les croiseurs hauturiers en raison de son concept avant-gardiste et d’une construction sérieuse.

photo.JPGC’est un drôle de voilier qui est présenté par le chantier Kirié en 1989. Large, très large. Luminueux, très lumineux ! Il faut avouer que l’industrie nautique est dans le creux de la vague et qu’elle cherche auprès des architectes des idées neuves. Bénéteau – par exemple – a fait appel à Philippe Stark pour son 35S5 où les solutions du renouveau passent par une série de hublots verticaux adoptant la forme du roof et de menuiseries toutes en rondeur… Lumière et design, telle est la formule en vogue que le chantier Kirié a appliquée dès 1987 sur son Feeling 1090, déjà très lumineux avec deux hublots zénithaux. En 1989, une loi de défiscalisation (Pons) — qui va remettre à flot toute l’industrie nautique — dope la demande pour des unités de 12 m. Chaque chantier propose le sien. Chez Kirié, il s’agira du 416. Lire la suite

On a trouvé notre Bonheur !

« Alors ça, ça ressemble enfin à un vrai voilier ! » et au véritable commencement de notre aventure. Le pont est large, les cabines volumineuse et le carré lumineux. 

12573695_1713201855583355_2332975219785016327_n

Est-il costaud ? Oui, c’est encore l’époque (les années 90) où les cloisons sont structurelles, où les varangues – qui constituent le squelette du voilier – sont en bois stratifié. Bon, il est en dessous de sa côte… Qu’est-ce que ça cache ? Lire la suite